STATION, sports d’hiver et impact paysager

Flaine // Avoriaz // Les Arcs


Au travers de cette série photographique, je m’intéresse à l’impact paysager des stations de ski dites de « 3ème génération », ou plus communément appelées « stations intégrées ». Construites dans les années 1960 en raison d’un afflux massif de touristes, les promoteurs proposaient aux communes alpines des projets immobiliers ex nihilo, semblables aux stations balnéaires.
Souvent accusées d’être des « usines à ski » peu respectueuses de l’environnement, ces infrastructures représentent a contrario un intérêt architectural fort. Flaine, Avoriaz ou encore Les Arcs 1600 ne sont que quelques exemples ayant fait appel à des architectes reconnu.
Mais que deviennent ces stations en basse saison ? Ultra fréquentées en période hivernale, elles sont quasiment désertées en été. Cette situation paradoxale révèle ainsi l’absurde de ces infrastructures destinées au tourisme de masse. On y décèle ainsi une forme de dénaturation du paysage alpin fantasmé, transformé en centre de loisir grandeur nature.

Projet en cours